web analytics

Droits économiques, sociaux et culturels

“Les droits économiques, sociaux et culturels”

 (c) Axelrod / RUOM

 

Cette formation est réalisée en partenariat

avec la Geneva Academy et l’ONG Human Dignity

 

 

Inscriptions clôturées pour la deuxième session 2017, en cours du 16 octobre au 3 décembre. Informations complémentaires pour les sessions suivantes en décembre 2017. Inscrivez-vous à notre newsletter pour rester informé.e

 

Sur la formation

Cette formation permet d’acquérir une connaissance approfondie des droits économiques, sociaux et culturels (DESC), des obligations des Etats et des mécanismes chargés de les protéger et de surveiller leur mise en œuvre.

 

Les objectifs de la formation

A la fin de la formation, les participants seront capables de répondre aux questions suivantes :

  • Que sont les DESC, droits économiques, sociaux et culturels ?
  • Quels sont les textes de référence sur les DESC ?
  • Comment le droit à l’alimentation peut-il être mieux protégé, y compris pour les femmes ?
  • Quelles sont les obligations des Etats en matière de DESC ?
  • Quels sont les mécanismes de protection existant au niveau régional et au niveau international ?
  • Comment reconnaître une violation des DESC ?
  • Qu’est-ce que la justiciabilité des DESC ?
  • Quelle est la complémentarité entre les DESC et les objectifs du développement durable (ODD) adoptés par l’ONU en 2015 ?

 

Public cible

Personnel d’ONG, de l’ONU et d’autres organisations internationales et intergouvernementales, représentants d’institutions nationales des droits de l’Homme, des autorités nationales et locales, avocats, juristes, consultants.

 

Les formateurs

Seynabou Benga

Seynabou Benga est une juriste spécialisée en droits de l’homme depuis 17 ans.

Partant du constat que les droits économiques, sociaux et culturels restaient négligés tant par les Etats que les ONG, Seynabou décide en 2014 de fonder Human Dignity, association spécialisée dans la promotion de ces droits en Afrique subsaharienne.

Diplômée en droit de l’université Panthéon Assas à Paris, elle est également consultante en droits de l’Homme et juge à la Cour nationale du droit d’asile en France. Elle a auparavant notamment travaillé auprès des différentes ONG internationales (Amnesty France, FIDH, OMCT et ECPM), au Haut Commissariat aux droits de l’Homme des Nations unies et au Tribunal pénal international pour le Rwanda.

Seynabou a formé des juristes, avocats et défenseurs des droits de l’Homme sur les systèmes de protection des droits de l’Homme; les droits économiques, sociaux et culturels et les mécanismes régionaux et internationaux de plaintes pour les violations des droits de l’Homme. Elle a travaillé en Tanzanie, aux Etats-Unis, en France, en Norvège et en Suisse. Elle est actuellement basée à Paris.

 

Christophe Golay 

Christophe Golay est un juriste spécialisé en droits de l’homme depuis 2001.

Dr. Christophe Golay est chargé de recherche et conseiller stratégique sur les DESC à l’Académie de droit international humanitaire et de droits humains à Genève, où il organise des formations sur les DESC depuis 2008.

De 2001 à 2008, il a été le conseiller juridique du 1er Rapporteur spécial de l’ONU sur le droit à l’alimentation, effectuant de nombreuses missions de terrain, y compris au Brésil, au Guatemala, en Bolivie, à Cuba, au Niger, en Ethiopie, au Bangladesh, en Inde et dans les Territoires palestiniens occupés.

Il a publié sa thèse de doctorat et de nombreux livres et articles sur la promotion du droit à l’alimentation pour lutter contre la faim et la malnutrition. Ses autres publications portent sur la reconnaissance des DESC en droit international, sur les droits humains et le développement, et sur le rôle des mécanismes de l’ONU dans la promotion des DESC.

Entre 2010 et 2014, il a été président de la section suisse de FIAN International, la principale ONG internationale spécialisée dans la promotion et la protection du droit à l’alimentation.

 

Les partenaires

Créée en janvier 2014, Human Dignity est une association française à but non lucratif, œuvrant pour la promotion des droits économiques, sociaux et culturels en Afrique sub-saharienne. Ses bureaux sont basés à Paris.

A travers la mobilisation, la formation et l’accompagnement des ONG nationales, la documentation et le plaidoyer, Human Dignity contribue au respect, à la protection et à la réalisation de tous les droits économiques, sociaux et culturels afin d’améliorer les conditions de vie des populations en Afrique subsaharienne. Sa vision est celle d’un monde où chaque être humain vit dans la dignité et où l’eau, l’alimentation, la santé, le travail, l’éducation, le logement et la culture sont reconnus comme des droits à part entière dont tout être humain jouit pleinement et de manière égale.

Human Dignity travaille notamment au Burundi, en Côte d’Ivoire, au Togo et au Kenya. L’association est membre de la Coalition internationale des ONG pour le Protocole facultatif au PIDESC et du Groupe de travail sur la surveillance des DESC du Réseau international pour les droits économiques, sociaux et culturels – ESCR Net.

 

L’Académie de droit international humanitaire et de droits humains à Genève propose un enseignement post grade, mène des recherches juridiques, académiques et visant à informer les politiques publiques, et organise des cours de formation continue et des réunions d’experts dans les branches du droit international relatives aux conflits armés, aux situations de violence endémique et à la protection des droits humains.

Témoignages de participants

Première session : oct-nov 2016

Claire Tarbes – Consultante en droits de l’Homme (France)
Excellent contenu théorique, c’est vraiment bien d’avoir une formation sur des thématiques spécifiques droits humains. Les exercices sont excellents pour apprendre à “manier” les DESC.

 

Renan Hedouville – SG du Comité des Avocats pour Le Respect des Libertés Individuelles et Professeur de droits humains (Haïti)

J’ai été très satisfait de suivre la formation sur les DESC. Cette formation m’a permis de parfaire mes connaissances et de partager des expériences avec d’autres collègues. Les défenseurs des droits de l’Homme doivent faire des DESC une question prioritaire car la pauvreté et le manque d’accès aux besoins de base constituent une entrave à l’épanouissement des droits humains.

 

Vous désirez vous inscrire ?

Les inscriptions à la deuxième session 2017 sont clôturées. Plus d’informations à partir de décembre 2017.

 

 

Une question ? 

Formulaire de contact ici

Plus d’informations pratiques